Que faire avec vos enfants à Paris ?

Il était une fois... La Maison des Contes et des Histoires

Publié le 14/11/14 par Wondercity

Il était une fois... La Maison des Contes et des Histoires

Il y a l'histoire qui fait voyager votre kid vers des contrées mystérieuses. Il y a celle qui lui file des frissons ou lui colle un sourire béat. Et puis il y a celle à laquelle il est accroché comme il l'est à son doudou, tellement haletante qu'il en a oublié l'heure du goûter...
Toutes ces histoires, vous les trouverez à La Maison des Contes et des Histoires, un antre poétique niché dans le Marais à Paris. Wondercity a rencontré Wanda Fitoussi, conteuse et co-présidente de la Maison. Découverte de ce métier qui fait rêver les petits... et les plus grands aussi.

Raconte moi une histoire...

Comment est née l'idée du concept de La Maison des Contes et des Histoires ?
De la rencontre de deux univers : la Parole "vivante" du conte et l’image qui "capte" l’instant. Réunir ces deux forces permet de multiplier l’intensité du sujet abordé.

Parlez-nous de votre métier. Comment devient-on conteuse ?
Il faut aimer les histoires. Respecter les sources, chercher les nombreuses versions, jubiler à la découverte de nouveaux contes, s’intéresser aux différents éclairages, démonstrations, décryptages des spécialistes. Et avoir "envie" de raconter, que l’envie soit plus forte que la peur. Il existe de nombreux lieux de formation. On se forme aussi en écoutant les autres.

Moment suspendu

Comment se déroule une séance de contes ?
A la Maison des Contes et des Histoires le public est accueilli dans la Galerie. L’exposition est présentée, l’animatrice culturelle (ici nous l’appelons l’elfe) évoque les techniques des illustrateurs, accompagne la découverte des œuvres en dévoilant la "manière" de l’artiste. Après ce quart d’heure d’émerveillement, le public est invité à entrer dans le "contier", un espace dévolu à ce moment précieux, l’écoute des contes, un temps différent, comme suspendu.

Le conte provient d'une tradition orale. Pouvez-vous nous expliquer l'importance de cette démarche dans la transmission ?
C’est l’objectif le plus important de la Maison des Contes et des Histoires : permettre à ceux qui écoutent de rencontrer la parole venue comme un témoin du passé, renforcer le présent et préparer le futur. C’est comme si, en plantant un noyau, on imagine déjà le fruit que donnera l’arbre.

Que la magie opère !

Quels sont les histoires que les enfants préfèrent et pourquoi ?
Les enfants aiment les contes quand ils peuvent s’identifier au héros. Ils vivent symboliquement les épreuves et accueillent la fin réparatrice comme une victoire personnelle c’est un "défouloir" de l’intime, une catharsis.

Quelles sont vos astuces pour capter l'attention du jeune public ?
Regarder chacun, sourire, inviter à entrer dans un moment partagé et joyeux. Moduler la voix, "vivre" l’événement, impliquer le public comme si le conte est dit personnellement à chaque participant (et en fait c’est le cas…), ménager le suspense… la magie du conte fait le reste.



Votre programmation de la rentrée 2014 portait sur les Amérindiens. De quelle manière avez-vous abordé ce thème auprès des enfants ?
Pour le thème des Amérindiens, comme pour chaque exposition présentant un peuple ou une civilisation nous abordons le sujet avec respect, curiosité et fidélité. Les illustrations originales tirées des livres pour la jeunesse préparent le public par la vision et la représentation graphique. Les contes issus de la tradition orale des nombreuses tribus Amérindiennes s’adressent aux enfants d’aujourd’hui comme un témoignage précieux, plein de vitalité et de poésie, d’un passé lointain qui est en quelque sorte l’enfance de l’humanité.

La Maison des Contes et des Histoires
7, rue Pecquay
75004 Paris
01 48 87 04 01