Que faire avec vos enfants à Paris ?

Wondercity rencontre Isabelle Simon-Gilbert, responsable de la médiation et de l'éducation numérique au Cube !

Publié le 07/12/12 par Wondercity

Wondercity rencontre Isabelle Simon-Gilbert, responsable de la médiation et de l'éducation numérique au Cube !

Faut-il que vous achetiez une tablette numérique à votre enfant à Noël ? Comment faire en sorte qu'il appréhende le numérique et les écrans tout en mesurant la place qu'ils prennent dans sa vie ? Soucieuse de ces interrogations, Isabelle Simon-Gilbert organise et anime des ateliers numériques au Cube depuis 2001. Elle a accepté de répondre à quelques questions pour éclairer la communauté de Wondercity, mais aussi la rassurer quant aux effets et à l'utilisation du numérique. Destinés à apprendre aux enfants à se servir des outils du numérique intelligemment, les ateliers consistent à participer à des activités qui, à un moment donné, vont mener les participants à se servir de tablettes, appareils photos numériques etc. La rédaction de Wondercity.com est unanime, c'est une solution idéale pour que vos enfants comprennent l'utilité des outils numériques dans une juste mesure.

Comment est née l’idée des ateliers pour enfants (de 3 à 11 ans) au Cube et pourquoi sensibiliser le jeune public au numérique ?

Les ateliers pour enfants ont été programmés dès l'ouverture du Cube en 2001 car nous avons toujours souhaité faire de ce lieu multi-facettes un endroit convivial ouvert à tous et particulièrement aux familles, donc aux enfants. Le Cube est un centre de création numérique et il nous semblait important de proposer aux plus jeunes d'appréhender le numérique, si présent dans notre quotidien, sous l'angle de la créativité.

D’ailleurs, comment adaptez-vous l’enseignement du numérique aux enfants ?

Si l'approche pédagogique est toujours au coeur de nos actions envers les enfants, public scolaire ou individuel, nous "n'enseignons" pas le numérique aux enfants mais nous créons avec cet outil. Il ne s'agit pas de proposer un cours autour des pixels ou de la barre de menus d'un logiciel, nous proposons des activités qui à un moment donné vont faire entrer l'appareil photo numérique, la tablette, un capteur… Nos ateliers et nos projets sont préparés dans une dynamique de projet où l'enfant se retrouve au coeur de ses apprentissages : il imagine puis réalise une production individuelle ou à plusieurs.
Nous essayons également de choisir des matériels facilement utilisables par les enfants afin de développer leur autonomie dans leur processus de découverte de ces nouveaux objets.

En quoi consistent les différents ateliers pour enfants proposés au Cube ?

Nous proposons tout au long de l'année des ateliers à la semaine, pendant les vacances scolaires mais également des clubs annuels où ils participent à la réalisation d'un projet collectif numérique. BD numérique, réalité augmentée, robots à jouer, création sur tablette… La palette des thématiques est vaste et il nous reste encore beaucoup de choses à proposer et partager avec eux.

Quel regard portez-vous sur les enfants et leurs aptitudes à appréhender l’univers du numérique ? Un de vos meilleurs moments partagés avec les enfants ?

Avec le numérique ou sans, je pense que tous les enfants sont curieux et créatifs.
Le numérique intéresse cette nouvelle génération car elle « cohabite avec » depuis le début. Attention, cela ne veut pas dire que c'est "naturel" pour eux, les enfants des années 2000 ne sont pas nés avec le gène numérique si je veux exagérer les traits, mais ce qui est sûr c'est qu'ils pratiquent de plus en tôt et de plus en plus fréquemment, notamment car leurs parents le font également.
Les technologies deviennent de plus en plus intuitives, "légères", mobiles, personnalisables et donc appréhendables plus facilement du point de vue de l'outil. Les enfants qui fréquentent Le Cube régulièrement ou ponctuellement n'ont pas peur de l'objet, mais notre rôle est de leur proposer des activités qui leur permettent de devenir des acteurs, des auteurs plutôt que de simples consommateurs.
Regardez autour de vous, si un enfant apprécie un spectacle de marionnettes, de magie ou de théâtre, en général il préfère passer derrière le castelet et animer les marionnettes, tenir la baguette magique du magicien ou se déguiser pour faire le show, il découvre et apprend davantage en faisant par lui-même et à destination de ses pairs. C'est cette approche que nous privilégions au Cube et c'est d'ailleurs lors de projets réalisés par les enfants qu'ils sont fiers ensuite de faire découvrir à leurs parents que nous avons eu les plus belles émotions au Cube ...

On parle de plus en plus de la prépondérance de l’écran dans la vie des enfants et de la nouvelle génération… Quelles sont selon vous les limites de l’enseignement de l’utilisation du numérique pour les enfants ?

Nous défendons au Cube une approche culturelle de cette thématique, car elle fait partie du quotidien de nos enfants aujourd'hui, mais si le numérique irrigue nos activités jeunesse nous n'en faisons pas une "discipline" à enseigner.
Il est vrai que les écrans sont de plus en plus présents dans la vie des plus jeunes : télévision, consoles portables, smartphones et tablettes des parents, tout peut être prétexte à se retrouver les yeux devant un écran. C'est notre rôle d'adultes et de parents de proposer des activités variées et constructives à nos enfants. Le numérique peut faire partie de ces propositions d'activités mais il faut les accompagner pour un usage guidé (attention aux pièges et aux dangers) et régulé (la bonne activité au bon moment). En tant que parent, nous devons toujours faire des choix, trouver la bonne mesure, le numérique n'échappe pas à la règle. Mais soyons ou restons curieux ! Intéressons-nous à ces nouvelles propositions, et ce pour plusieurs raisons:
- un parent mieux informé peut faire de meilleurs choix et être force de proposition pour son enfant, donc renforcer le lien et partager,
- un parent qui s'intéresse au numérique, que certains veulent qualifier uniquement de phénomène générationnel, s'intéresse à quelque chose qui plaît à son enfant, cherchons pourquoi, essayons de découvrir ensemble, ne soyons pas uniquement dans le jugement -trop souvent négatif- de la chose, essayons de voir au delà des clichés !
Il faut cesser d'opposer numérique et non-numérique, un enfant peut dessiner sur une tablette et adorer faire de la pâte à modeler! Les enfants ne font pas les mêmes blocages que bon nombre d'adultes, ce n'est pas l'un ou l'autre, il faut envisager l'un AVEC l'autre.

Quels sont en général, les ateliers les plus plébiscités par les enfants et qui rencontrent un vif succès ?

Les ateliers que les enfants apprécient plus particulièrement sont ceux pendant lesquels ils fabriquent quelque chose qu'ils pourront rapporter ensuite à la maison. C'est pourquoi nous proposons par exemple des activités de création de stickers (découpage et création graphique) mais qui possèdent un "enrichissement" numérique avec un code caché qui peut révéler une vidéo, une image… Les enfants apprécient également de découvrir de nouveaux objets, nous avons récemment fait un atelier avec des "boîtes à trésors" sonores, les enfants pouvaient imaginer quel objet se cachait à l'intérieur et enregistrer grâce à une puce présente leurs différents versions de l'objet mystérieux...

Quels sont vos prochains projets ou que souhaiteriez-vous imaginer et réaliser pour les enfants ?

Nous avons réalisé cette année un prototype d'Etabli Numérique, un "meuble à créer" qui comporte tablette, stylo capteur, vidéoprojecteur, nous souhaitons donc valoriser ce projet et poursuivre la création d'ateliers s'y rapportant. Nous avons également en tête d'autres idées de création d'objets numériques curieux et innovants à destination des enfants mais … Chut, c'est encore top secret ;-)

Noël arrive bientôt et de nombreux fabricants proposent leurs tablettes pour les enfants, laquelle a retenu votre attention en terme d’apprentissage et d’approche du numérique pour les enfants ?

En effet comme chaque année, un jouet est mis à l'honneur par les fabricants ou revendeurs, c’est avant tout du marketing ne l’oublions pas. J’ai pu tester différentes tablettes, je ne peux pas mettre un nom en avant plus qu’un autre mais j’ai plusieurs conseils à vous donner :

- Si vous voulez vraiment acheter une tablette enfant individuelle (pour moi pas avant 4 ans), préférez une tablette avec plusieurs fonctionnalités : appareil photo, possibilité de faire ses propres vidéos, écoutez sa musique, afin que l’enfant puisse créer ses propres projets avec l’aide de ses parents, frères ou sœurs ou tout seul. Une connection Internet est à mon avis inutile pour un jeune enfant.

- Attention à l’offre applicative qui est proposée avec la tablette : préférez un marché ouvert et « bien fourni » ou l’on retrouve les stars des enfants mais pas que ! Sortons des sentiers trop souvent battus par les mêmes héros …

- Il faut regarder également la « logistique » de la tablette : à piles, sur batterie, est ce qu’on la connecter à la télé pour voir les photos prises…

L’achat d’une tablette a un coût, à minima 89€, alors un dernier conseil : parents, grands-parents, oncles et tantes DECULPABILISEZ-VOUS. L’achat d’un appareil photo numérique « costaud » pour les enfants (bien meilleur marché) peut aussi être un premier pas vers la création numérique !